Présentation de la commune

Saint-Georges- sur-Cher, commune chargée d’histoire, et résolument tournée vers l’avenir, compte aujourd’hui près de 2800 habitants. Dynamique au niveau démographique, Saint-Georges offre un panel de services qui permet une forte attractivité et une réponse adaptée aux besoins de tous les habitants.

Cette commune du Loir-et-Cher est toutefois fortement marquée par l’histoire tourangelle et partage en cela son bassin de vie avec Amboise, Bléré voire Tours. Pour autant, Saint-Georges est fortement impliquée dans la vie intercommunale avec la Communauté de Communes Val-de-Cher-Controis, où l’ambition est totalement partagée pour ce qui concerne le développement économique, source de richesse et d’emplois. Ainsi, une extension de 10 hectares de la zone d’activités communautaire des Raimbaudières est programmée pour une mise en service en 2018. Cette extension, impatiemment attendue par de nombreux porteurs de projets du territoire, va permettre le développement d’activités endogènes et l’accueil de nouvelles. Elle complémentera idéalement le tissu artisanal local reconnu pour la qualité de ses prestations.

L’ambition de poursuivre ce dynamisme est intacte. Les projets portés depuis 2014 - et à venir - par la municipalité sont nombreux : extension de l’école avec la construction de deux classes (le groupe scolaire du Gai Savoir accueille 10 classes pour 260 enfants scolarisés) ; réalisation d’une  aire de jeux pour les petits en centre bourg ; construction d’une aire multisports pour les jeunes (90 000€HT) ; aménagement d’une aire de camping-car qui permet un développement touristique qui profite aux activités commerciales communales ; rénovation à venir importante du Hall Sportif (>800 000€HT) pour améliorer les conditions d’exercice des nombreuses associations sportives ; modernisation du réseau d’assainissement au Port et raccordement du réseau collectif à la station d’épuration de Chissay (>1 000 000€HT), celle communale étant aujourd’hui obsolète et sous dimensionnée ; étude patrimoniale du réseau d’eau potable pour améliorer la qualité du service de distribution ; aménagement paysager, en cours de réflexion, de la « porte d’entrée » du bourg depuis la rue de Verdun avec le CAUE 41 ; rénovation du centre de secours (180 000€HT) ; étude en cours pour l’installation d’une résidence adaptée aux personnes âgées encore autonomes…

Autant de projets passionnants, et souvent coûteux (le cumul des projets se compte en plusieurs millions d’euros), mais indispensables pour maintenir le niveau de service et l’attractivité de Saint-Georges-sur-Cher.

Enfin, la vigueur associative caractérise le bien vivre ensemble à Saint-Georges, et permet de rappeler que c’est bien tous ensemble, quelque soit son niveau d’implication, que Saint-Georges pourra poursuivre son développement partagé.

 

Histoire

L’histoire de Saint-Georges-sur-Cher commence dès la préhistoire. En effet, de nombreux silex taillés à l’âge de pierre ont été retrouvés sur le territoire communal. L’époque gallo-romaine marque son passage par la présence d’une voie romaine qui part de Thésée, passant dans St Georges-sur-Cher à Vrigny, pour se diriger ensuite vers Tours. Puis c’est le moyen-âge,  où les anciens fiefs (le Prieuré de la Chaise, Le château des Couldraies, Vrigny, etc), relevant des châteaux-forts de Chenonceau et de l’abbaye de St-Julien-de-Tours, deviennent  les nombreux  hameaux de notre commune ... c’est à cette époque que sont  construits l’église romane de la Paroisse, le Prieuré de la Chaise et le château des Couldraies. Au cours de la Révolution Française, la commune, alors nommée simplement Saint-Georges, porta provisoirement le nom d'Albion-sur-Cher. C'est en 1890 que la commune a adopté le nom de Saint-Georges-sur-Cher. L’église Saint Georges abrite entre autres un  remarquable  « bateau ex-voto » déposé par un marinier Eugène Archambault qui souhaitait obtenir une grâce ou remercier la protection divine en 1852.

Découvrir Saint-Georges-sur-Cher via 3 circuits de randonnée

Le 1° circuit est la randonnée « au bord du Cher ». Il permet la découverte du hameau du Port et de 5 kilomètres de berges. Une très accueillante aire de pique-nique, sur le site de l’ancienne plage, permet de profiter d’un cadre paysager exceptionnel, et d’une histoire encore très présente autour du Cher où le développement de la navigation fluviale a permis, jusqu’en 1870, le transport des pierres de tuffeau, des bois, du sel et du vin. Pour mieux organiser cette navigation, le gouvernement de Louis Philippe fait voter les lois (1837 et 1839) qui portent sur la création d’un fonds destiné aux travaux sur le Cher afin de procéder à sa canalisation. Ces travaux se terminent en 1841 et permettent de mieux organiser le transport fluvial, même si ce dernier, avec la concurrence du chemin de fer, s’arrête définitivement dans les années 1950. La présence des barrages à aiguilles permet encore une navigation, exclusivement touristique et de loisirs, qu’il s’agit de consolider aujourd’hui. Le hameau le Port constitue donc une agréable et intéressante visite. D’ailleurs, les habitations et le nom des rues  témoignent de la vie des bateliers par la présence de « graffitis » typiques de l’époque.

Le 2° circuit se situe « au cœur des vignes », au cœur de l’identité paysagère de Saint-Georges-sur-Cher, qui avec ses plus de 450 hectares de vignes exploitées, est la commune la plus viticole du Loir-et-Cher. Encerclés par les nombreux rangs de vignes, les moulins du Mesnil et du Porteau témoignent aussi d’une activité de meunerie disparue au siècle dernier. Le petit patrimoine, comme les cabanes, les loges de vignes, les puits… rappellent d’anciens usages.

Enfin, quoi de mieux que de profiter, après cette sympathique randonnée, des vins amoureusement affinés, d’appellation Touraine et Touraine Chenonceau, proposés par les artisans vignerons de la commune : Sauvignon, rosés et rouge, sans oublier les fines bulles tourangelles réjouiront, avec modération, les palais desséchés des randonneurs.

Le 3° circuit conduit « au cœur de l’histoire » de Saint-Georges-sur-cher. Le Prieuré de la Chaise, le Château des Couldraies en seront les principaux marqueurs. Ce sentier de randonnée passe à proximité du site où était localisé un ancien édifice, le Château Gaillard, place forte détruite pendant la guerre de 100 ans, à l’occasion d’une bataille gagnée par l’armée du Roi de France contre les Anglais. Il  reste toujours l’emplacement des fossés qui entouraient ce fort.

 

L'offre en soins de proximité

A Saint-Georges, c’est l’offre en soins de proximité qui est le plus souvent évoquée.  Elle est tout simplement remarquable.

En effet, entre le pôle de santé Philippe Maupas et ses nombreux praticiens (7 médecins généralistes, 4 infirmières, 4 kinés, une pharmacie, un cabinet dentaire avec 3 chirurgiens-dentistes, un podologue, une diététicienne, un ostéopathe, et bien d’autres encore) et les autres professionnels répartis sur tout le territoire communal (kinés, dentiste, dermatologue…), Saint-Georges-sur-Cher est bien loin des déserts médicaux, qui hélas s’étendent de plus en plus…

La santé, c’est notre bien le plus précieux ! Une offre en soins de proximité est donc indispensable, d’une part pour répondre aux besoins des habitants de tous âges, mais aussi pour, à nouveau, consolider l’attractivité de Saint-Georges-sur-Cher, et du territoire intercommunal.

Il aura fallu le courage de nombreux acteurs du territoire - médecins, praticiens hospitaliers, élus - pour que cette offre en soins soit si présente, autant en quantité qu’en qualité. Il faut féliciter tous ces praticiens, qui loin d’être fatalistes voire désespérés, ont décidé d’innover et de considérer autrement leur organisation qui leur permet aujourd’hui de profiter aussi de leur famille et de réduire les tâches administratives, confiées au secrétariat formé, pour optimiser leur temps d’exercice médical. La Plateforme Alternative d’Innovation en Santé est ainsi née !

PAÏS s’est donc développée sur Saint-Georges et a permis de conforter la présence des acteurs, et d’en faire venir bien d’autres, qui ont vu en ce fonctionnement, la réponse à leurs nouvelles attentes.

Au regard de cette innovation pertinente, la Communauté de Communes a décidé de participer grandement au financement de PAÏS. Cela a permis d’étendre son efficacité sur Pontlevoy et Bourré. Sa vocation étant maintenant d’essaimer ses bienfaits sur un territoire plus vaste, une nouvelle association, PAÏS Loir-et-Cher, dont le siège social est à la mairie de Saint-Georges, présidée par un médecin de la commune, aura pour mission de développer PAÏS, avec tous les partenaires institutionnels.

La municipalité de Saint-Georges a évidemment accompagné depuis le premier jour cette croissance, convaincue par ce modèle innovant. L’aménagement par la commune de la voirie du Pôle Philippe Maupas a permis d’améliorer ainsi son développement. Récemment, sur ce même pôle, la municipalité a vendu un terrain à un dentiste qui a construit son cabinet, lequel accueille déjà trois chirurgiens-dentistes.

Le pôle de santé Philippe Maupas va poursuivre sa croissance. La commune dispose encore (ou plutôt seulement !) de deux lots disponibles pour espérer accueillir des activités qui font défaut sur le territoire, telle l’ophtalmologie par exemple.

 

UCASG

Depuis le 1er octobre les commerçants et artisans de Saint-Georges se sont regroupés en association, l’UCASG.

Sylvie Auger, la fleuriste, a été à l'origine du mouvement, qui a très vite intéressé de nombreux autres commerçants et artisans.

Mieux se connaître, échanger des informations, partager des idées, et élaborer des projets communs pour animer le village, tel est le but de cette association.

Les membres du bureau sont :

• présidente : Sylvie Auger (A Fleur d'Eau)

• vice-présidents : Pascal Aimont (Boucherie) et  Sandra Pégart (Tartine et Cie)

• trésorière : Manon Marconnet (Styl'Ongle)

• trésorière adjointe : Delphine Thuillier (Le Central Café)

• Secrétaire : Marc Ozanne (Ozis informatique)

• Secrétaire adjointe : Cécilia Lemière (CLM Coiffure)

 

Nos objectifs premiers sont de recréer un lien entre les commerçants et artisans, de participer à la vie économique de notre village dans le partage des idées, et de dynamiser l'économie locale. Nous souhaitons améliorer les offres commerciales et développer les services à la clientèle pour attirer et fidéliser nos clients. Pour cela, nous allons mettre en place un programme annuel d’animations ou de manifestations (braderie, portes ouvertes, Touraine primeur etc… tout au long de l’année. Nous souhaitons rester groupés, garder une bonne entente et tout faire pour que les clients choisissent de rester dans notre village pour faire leurs achats.

Notre commune  bouge et bien, bougeons avec elle ! Nous avons tous à y gagner..." nous précise avec enthousiasme, Sylvie Auger la Présidente.

Le premier événement proposé par l’association aura lieu le week-end du 16-17 décembre et s’intitulera "Mon premier Noël à Saint-Georges". La place de l'église servira de terrain d'exposition aux produits et services d'artisans et commerçants du village. Des animations seront aussi proposées : tour en calèche, lots à gagner, petites choses à grignoter et bien d'autres surprises ! A l'occasion des fêtes de Noël, les enfants seront sollicités pour décorer le grand sapin de la place Bretonneau. Des détails de l'événement seront progressivement dévoilés sur la page Facebook de l'association

facebook.com/ucasg

 

La commune est riche de 100 entreprises référencées (artisans, autoentrepreneurs, indépendants, prestataires de service) autant d’acteurs qui seront les bienvenus dans l’association.

Pour tous renseignements :

UCASG Mairie de St Georges-sur-Cher 41400

 

Une commune au service

de toutes les générations

Au début des années 2000, la commune décidait la construction d’une nouvelle école dotée de 6 classes. Ce nouveau bâtiment de plain pied, doté d’équipements modernes a, sans aucun doute, contribué à attirer de nouvelles familles et assuré l’essor de la commune. A tel point qu’à deux reprises, il a fallu agrandir les locaux. Aujourd’hui, l’Ecole du Gai Savoir compte 10 classes et 260 enfants scolarisés. 13 agents communaux viennent compléter l’équipe éducative et encadrent des services périscolaires de qualité : garderie, restaurant scolaire proposant le plus souvent possible des plats ou produits bio et en circuits courts. Enfin, les mercredis et pendant les vacances scolaires, l’Accueil de Loisirs est ouvert et accueille les enfants de 3 à 11 ans. Ici, les enfants se retrouvent entre copains et peuvent s’adonner à une multitude d’activités ludiques, culturelles, créatives ou sportives et bien sûr participer à des sorties.

Cette offre complète de services à destination de la jeunesse crée un lien fort entre les jeunes dès leur plus jeune âge. A Saint-Georges, les assistantes maternelles peuvent se retrouver au RAM itinérant (Relais d’Assistantes Maternelles communautaire) ou à l’association Ti Moun, les parents emmènent les plus petits à l’aire de jeux pour enfants, les ados s'amusent à l’aire multisports.

Si la commune a de quoi séduire les familles avec ses nombreux services à destination de la jeunesse, les seniors ne sont pas en reste. Hormis l’offre médicale qui les rassure, les plus âgés trouvent à Saint-Georges les commerces de proximité et un marché dominical particulièrement bien achalandés. Les personnes plus dépendantes peuvent bénéficier d’un portage de repas à domicile et deux EHPAD sont également installés sur la commune.

 

Le monde associatif

Le tissu associatif de Saint-Georges-sur-Cher est très important avec près de 25 associations. Elles témoignent du dynamisme de notre commune et proposent de nombreuses activités : sportives, culturelles, ludiques ou encore à vocation caritative. Cette vitalité associative doit se maintenir, et prospérer, pour consolider l’attractivité de la commune, d’autant plus qu’elle véhicule des valeurs essentielles que la municipalité partage : respect, effort, solidarité.

La commune accompagne donc au quotidien ce monde associatif, par le biais de subventions de fonctionnement et d’investissement, par des soutiens logistiques ou bien encore par l'entretien et la création d'infrastructures : construction d’une aire multisports en 2016, rénovation du hall sportif programmé à partir de 2018…

Les clubs sportifs permettent aux jeunes et moins jeunes de pratiquer de nombreux sports : tennis, hand-ball, judo, tir, gymnastique, tennis de table, badminton, football etc... Les associations caritatives (Secours Populaire, Un p'tit coup de pouce) conseillent et aident les plus démunis.

L'Age d'or, et ses plus de 200 adhérents, permet à nos seniors de rompre avec la solitude et de rester dynamiques en pratiquant des activités physiques ou intellectuelles avec  toute une palette d’activités : yoga, chorale, pétanque, informatique, jeux de société, voyages et sorties…

Les Ateliers de Musique, forts de leurs 135 adhérents, après seulement trois années d’existence, proposent des cours collectifs aux enfants, piano, guitare, percussion, instruments à vents,  accordéon mais aussi des cours de chant, de solfège et un éveil musical pour les enfants de 3 à 6 ans avec une nouveauté cette année,  un atelier de théâtre pour les enfants de 4 à 13 ans. Et n’oublions pas leur banda, Les Not’ en Bull’, qui accompagne avec une grande efficacité les différentes manifestations municipales et associatives du territoire.

Les associations de parents d'élèves organisent également de nombreuses animations pour accompagner les projets en direction des enfants du groupe scolaire du Gai Savoir. Ces associations fonctionnent grâce à l’investissement et à l’engagement des nombreux bénévoles qui ne comptent pas leur temps. Ils jouent un rôle important au sein de notre commune en nouant des liens essentiels entre les habitants. Grâce à eux et avec eux, mieux vivre ensemble à Saint-Georges prend tout son sens. Nous les en remercions chaleureusement !